Quelle musique mettre dans une vidéo de skate?

On voit beaucoup de vidéos de skate très bien filmées et bien montées, en revanche la musique laisse clairement à désirer et on coupe la vidéo car la musique est trop longue ou trop chiante. Quel type de musique choisir ? Comment choisir le bon morceaux pour captiver son audience? On va voir tout cela ensemble.

La première chose à se dire c’est qu’il ne faut pas choisir la musique en fonction de ce qu’on écoute sur le moment. Les morceaux dits « coup de coeur » ne plairont probablement pas à quelqu’un d’autre que vous. Vous avez déjà posté une musique que vous adorez sur Facebook et personne ne like votre lien YouTube? Et bien c’est normal, personne n’aime la même chose que vous. Alors pas de Florent Pagny ni de Céline Dion, on cherche ailleurs.

Il y aussi des genres à éviter, comme la trap, le reggae, les musiques du monde, le métal, le jazz, l’émocore, ou encore le mec qu’on a filmé dans la rue avec une flûte et un sceau en guise de batterie. Il vous faut quelque chose qui respecte le rythme de la vidéo, ni trop lent, ni trop rapide. Ni trop énervé, ni trop mou. Avouez qu’il est impossible de regarder une vidéo de 6 min sur une musique de percussions et de chants folklorique. Alors soyez sympa, n’infligez pas cela à vos spectateurs.

Le style de musique doit s’adapter aux style de skate, de skater et à l’image que l’on souhaite donner. Pour du street, on s’oriente naturellement vers le hip/hop et rap. Si le skater est plutôt tranquille, un bon vieux hip hop à l’ancienne. Si le mec est sur-chaud, roule en BMW et envoi des lignes ultra-tech, dans ce cas un gangsta rap fonctionnera bien, mais rappelez-vous, hein, pas de trap. Attention toutefois, pas de rap français non plus, sauf si vous faites une vidéo à Marseille vous avez le droit d’utiliser un morceau de Bouga et autre artiste local, mais cela s’arrête là. Si le mec skate la rue à fond, avec des habits troués, et ramasse des pizza trouvées par terre pour son déjeuner, alors un bon vieux punk qui va aussi vite que lui mettra en valeur son style de skate.

Si vous faites un vidéo de courbe, alors là pas le choix, un bon rock ou stoner bien rythmé qui fait penser à l’Amérique. On vous conseille aussi le dirty blues, ou la country si le mec est plutôt champêtre. Pensez à alterner un peu le style musical pour ne pas fatiguer l’audience. Le tout est que la musique n’aille pas plus vite que les tricks, alors tout ce qui est métal à double pédale, on oublie. Une autre possibilité est la new wave et la musique 80s qui marche bien avec tout type de skate, vous n’avez qu’à regarder les vidéos welcome pour vous en rendre compte.

Pour ce qui est du morceaux, il y a deux façons de travailler: soit vous voulez que le mec replaque sur le son de la grosse caisse ou du beat, et dans ce cas là vous choisirez le morceau avant la montage, soit vous ne souhaitez pas utiliser ce procédé et dans ce cas vous pouvez choisir le morceau après le montage. Pour que le skater replaque en même temps que le beat, il vous faut un morceau où les basses ressortent bien et qui soit assez rythmé. Si vous choisissez un morceaux post-montage, dans ce cas, notez la durée du montage total et cherchez un morceaux qui fait la même durée dans votre bibliothèque. iTunes par exemple permet de trier les morceaux par durée, vous pourrez ainsi sélectionner dans votre playlist le morceaux qui convient en durée.

Certains logiciels ne permettent pas d’utiliser des morceaux classiques à cause des droits d’auteur, pour contourner ce problème il suffit de trouver la musique sur YouTube et de convertir la musique en mp3 sur l’un de ces sites appelés YouTube to mp3. Vous pourrez ensuite utiliser librement la musique dans votre logiciel de montage.

Le même problème peut apparaître sur Instagram qui risque de bloquer votre publication, pour contourner cela, il suffit d’augmenter légèrement le son de la piste vidéo avec les bruits de roulettes et de grinds ou de baisser celle du morceau, Instagram ne reconnaitra alors plus la musique originale. Attention toutefois à ce que cela reste audible.

Vous pouvez aussi utiliser des morceaux libres de droits que l’on trouve dans les logiciels de montage ou autre site web (Youtube par exemple) mais ils ne sont généralement pas top.

Dernier conseil, ne coupez pas un morceau en plein milieu et ne laissez pas de blanc à la fin du montage sauf pour un trick qui mériterait une attention particulière, on appelle ça un Ender. C’est généralement le meilleur trick de la vidéo, il est plaqué une fois avec la fin de la musique et une deuxième fois sous un autre angle ou au ralenti après que la musique soit terminée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.